En FRANCE




Le curé de la communauté des paroisses Terre d’enVol, Jean-Pierre Buecher  avec une petite délégation de paroissiens et paroissiennes ont joint Christina à Dar-es Salaam vers fin juillet pour un safari de deux semaines, passant par le centre Dogodogo à Bunju, la paroisse de Mgagao près de Same avec destination Endulen pour inaugurer la salle à manger de l’école St Luke, qui a été terminé un peu avant notre arrivé.

Une belle récompense de voir le bâtiment flambent neuf de cette salle à manger, qui nous a réuni pendants deux ans, plus cuisine et des pièces du stockage, impressionnante !

Et notre safari fut un temps de découvert et de partage dans une bonne ambiance. Les bagages remplis des choses à laisser aux enfants et à l'hôpital ont été remplis de souvenirs au retour.

Lucie nous a organisé la possibilité de se présenter chez arte pour un marché de Noël solidaire ouvert pour le personnel d'arte. Merci pour ce moment convivial et riche en échanges! Et merci pour pour votre solidarité envers les enfants démunis en Tanzanie.

 

PAMINA était présente  au Marché de Noël à Kaysersberg les 29 et 30 novembre.

Un grand Merci à Danielle, Lucienne, Martine et à Jocelyne pour votre soutien et l'engagement dans la cabane du coeur. Et merci à Zaza, Seija et Claire pour fabrication des objets à vendre.

 

PAMINA et son équipe vous remercie de votre fidélité, solidarité et engagement pendant cette ennée et vous souhaite des très bonnes fêtes de fin d'année ainsi que de la santé et de la joie de vivre pour toute l'année de 2020 sans modération.

Grace à la persévérance de Christoph Gauthier, enseignant-chargé de projets Solidarité Energie au Lycée Pierre TERMIER à Grenoble et en partenariat avec Jean-François RIUTORT et Jacky SANTOS de l’Energie sans Frontières le campus de l’école à Endulen va être fourni de l’énergie solaire en octobre 2020.

 

Une super geste de solidarité envers  les enfants Masaï d’école ainsi qu’envers les gens qui travaillent à l’école. Merci, asante sana !

 

Les réunions de travail à Endulen et à Grenoble pour le projet solaire

EN TANZANIE

ENDULEN

Le paysage a complétement changé sur le campus de l'école St Luke à Endulen. Il y a 3 ans la construction des premières classes avait commencé, aujourd'hui le campus consiste des bâtiments de  8 classes, salle des profs, la salle à manger avec cuisine et des pièces du stockage et le dortoir des garçons plus un bâtiment de toilettes extérieures.

L'école est enregistrée officiellement comme une école primaire pour la journée. Il manque encore le dortoir pour les filles et le bloc administratif pour que l"école puisse être enregistrée comme internat.

Le 10 août nous avons fait la fête dans la salle flambante neuve avec les invités venus de l'Alsace ainsi que les Maasaï invités pour témoigner de leur réussite dans la vie grâce à l'alfphabétisation commencée à Endulen il y a près de 60 ans. Un repas communautaire, performances des enfants, les témoignages des anciens et bien sûr tombola et crowd-funding pour assurer la suite de la construction.

 

suma à engikaret

L’argent donné en octobre 2018 avait permis d’acheter un kit de panneau avec batterie, régulateur, l’onduleur, les câbles plus l’installation. La cagnotte donnée en janvier de cette année a permis l’achat d’un deuxième kit avec un onduleur assez performant pour faire fonctionner la photocopieuse et l’ordinateur du bureau. Ceci est très important en temps des exams, quand le réseau national est à l’arrêt.

DOGODOGO à BUNJU, DAR ES SALAAM

Le projet de la récupération de l'eau de pluies est achevé, merci de votre générositée

 

Un nouveau projet pour le centre Dogodogo est d'actualité, le projet de rénovation pour créer une école secondaire en vue de pérennisation du centre de formation professionnel des enfants de la rue de Dogodogo.

Le projet a été voté lors de la réunion du CA de PAMINA. Ceci consiste de rénover les classes existantes ainsi qu'un dortoir qui se trouvent dans un mauvais état.

 

Nouveau projet:

Parmi les enfants de la rue il y a quelques-uns qui veulent continuer leur scolarité pour un meilleur avenir. Avec l'accueil des enfants des familles qui peuvent payer la scolarité de leurs enfants, les finances de ce centre vont être pérennisés.

Les enfants protégés peuvent apprendre aujourd'hui la couture, l'électricité, l'informatique, la menuiserie ou bien peuvent devenir des sapeurs-pompiers pendant deux ans. Après ils peuvent quitter le centre, mais sont suivis encore pendant un an dans leur nouvelle vie de personne responsable.

L'école secondaire va ouvrir d'autres possibilités aux jeunes qui veulent poursuivre leurs études.